samedi 28 décembre 2013

Mi-Lalla ... !!





                                          
      


Je suis assise dans mon lit, entrain de penser à cet appel téléphonique  … Quand soudain j’ai mes souvenirs qui remonte en surface …  et son image devant les yeux … L’image du femme « Oujdia » de la tête au pieds, en tenu traditionnelle … toujours vêtue d’un foulard sur la tête et d’une robe manche longue avec pleins de motifs, de strass et de paillettes vers la poitrine … ce qu’on appelle chez moi «  Kesswa Oujdia » … Elle en a de toutes les couleurs et de tout les styles possibles

Je me rappelle de quelques années en arrières, de ses mots, ses paroles, ses gestes …. Je me rappelle de cette femme d’une personnalité forte … cette femme qui n’hésite jamais à dire ce qu’elle pense … qui s’en fou que ses mots plaisent à l’autre ou pas

Cette femme travailleuse depuis son plus jeune âge, cette femme qui a fait de son possible et même plus  pour s’occuper de ses enfants, les faire grandir, étudier et survoler de leurs propres ailes

Je  me  rappelle de ma joie de petite fille, à chaque fois que je me réveillais,  et que je voyais ton sac posé pas trop loin de mon lit,  que j’entendais ta voix raisonner dans le salon, ton accent purement oujdi qui donnait un autre gout à mes jours … Entrain de raconter les histoires et anecdotes du reste de la famille

Je me rappelle et je me rappellerai toute ma vie de ce sentiment et ce sourire qu’on je réalisais que tu nous a fait la surprise de venir nous voir … Quand ton parfum de musc, et  l’odeur de ton thé à la menthe chatoyait mon nez … Tu aimais le thé sucré, et fais avec amour … Un thé unique tout comme toi 

Je quittais mon lit en courant pour te serrer dans mes bras, et avoir mon paquet de chocolat par la même occasion … Je n’avais qu’une seule envie, m’absenter de l’école pour rester avec toi


Je savais que tu aimais le voyage, que tu aimais prendre ton sac et faire le tour du Maroc, je savais que tu n’allais pas resté plus que 15 jours, avant de recommencer ta tournée… Je savais qu’on pouvait te demander, te supplier même de rester pour toujours … tu refuseras  et j’admirai cet amour que tu avais pour le voyage… à chaque fois que tu m’en parlais … et que tu  me racontais  tes multiples allés à la Mecque,  je voyais dans tes yeux l’image d’une femme sereine et heureuse

Je me rappelle du jour ou je suis allée étudier en France, je me rappelle de ta joie qu’on je t’ai appelé pour voir comment tu  allais    et je me souviens de ta phrase après quelques  minutes de discussion
-          «  a berdi raki mchiti t9ray, 3ndak tjibi lna chi z3ar »

-          « hahaha, wah a mi-lalla ghadi njib wahed lia w wahed lik »

-          “Iwa dorki wakha, ila tjibi l rassek w tkhalini … laaa”



Aujourd’hui  tu commence  à perdre la tête … Un début d’Alzheimer …  à chaque fois que je t’appelle, je dois te dire et redire qui suis-je … Avant que tu t’en rappelle et que tu me donne les plus sincères, intenses, magnifiques « d3iwat » que je n’ai jamais entendu ….

Aujourd’hui tu commence à nous oublier, sauf que moi je ne t’oublierai jamais … comme je n’oublierai jamais ton accent, tes mots, ta gentillesse, ton apparence de femme dure au fond doux … Et je n’oublierai jamais que tu a toujours étais  cette femme juste qui n’accepte ni l’injustice ni le tord



Une KaRaMeLiTa … Nostalgique !!

jeudi 26 décembre 2013

Mon mal est mon ... Mâle !!





                                           
    



Aujourd'hui j'ai entendu une histoire, qui m'a fait perdre la raison ... Je vous la raconte , et je m'abstiens de dire mon avis personnel ... Les faits suffisent largement 

Je suis une femme âgée de 27 ans, on me dit souvent que j’ai une beauté sauvage … Cette beauté qui ne plait pas à tout le monde, qui vous laisse perplexe, indécis, et vous pousse à vous demandez, est ce que je suis belle ou moche ? Avant de laisser tomber et me prendre comme je suis

J’ai ouvert les yeux dans un village au fin fond d’une compagne, j’ai toujours été élevé dans la tradition, la coutume, le respect de l’autre  … Depuis toute petite je ne cessais d’entendre « la femme est faite pour le mariage »«  La principale mission d’une femme  est de s’occuper de son mari et ses enfants... »


Il y a un an, mes parents ont quittés la compagne pour  s’installer en ville , tout se déroulait à merveille , jusqu'à ce qu’un homme est venu demandé ma main, je ne le connaissais ni de prés, ni de loin … Sa mère m’a vu quelque part,  je lui ai plu C’est ce que je croyais,  et elle est venu frapper à ma porte… au début j’ai refusé …  Je venais d’arriver en ville, j’avais envie de découvrir la vie des citadins et  de me découvrir … 

Avant de finir par céder et accepter l’offre devant l’insistance pertinente de mon entourage : «  Tu te crois jeune ? la chance ne se présente pas deux fois … Dis oui, c’est un bel homme Ils ne l’ont jamais vu, ni moi d’ailleurs … Tu auras ton appartement et ta petite famille …


Tout s’est déroulé trop vite après mon « Oui » le mariage s’est vite concrétisé … et au bout de quelque temps, je me suis retrouvée assise devant ma mère qui me faisait réciter ses prestigieux conseils,  qu’elle m’avait fait apprendre par cœur commençant par :

*Benti, prend soin de ton homme, fais ce qu’il aime et évite ce qui le dérange … Soit toujours belle et bien soigné …. Cuisine ce qu’il aime … Ne te prend pas la tête avec sa mère et ses sœurs … respecte les, pour qu’elles te respectent …


Arrivant aux conseils beaucoup plus intimes, qui m’ont fait rougir de toutes les couleurs tout en faisant de petits rires gênés et en espérant que cette nouvelle vie sera rose, que ce citadin sera comme celui que j’imaginais un an avant au fond de ma chambre dans mon patelin oublié 

Le jour  « j » arrivé, je ne me sentais pas à l’aise, un mauvais pré-sentiment  me hantait, mes sœurs mariées et plus âgées me disaient que c’est tout a fait normal, toute nouvelle expérience fait peur et que le lendemain matin je me réveillerai avec un sourire éclatant " If you see what i mean" 

Sauf qu’avant le levé du soleil, j’étais retournée chez mes parents non pas  avec  le sourire, mais plutôt inondée de larmes …   Jeune fille comme j’étais partie quelques heures avant

 Mon homme ne l’ai pas … Mon homme aime les hommes … Mon homme est Homosexuel ... Mon homme ne me l’a fait savoir qu’après avoir signé l’acte, célébré le mariage, et fais la fête

Sa mère ne m’a pas choisi pour ma beauté, ma réputation, ou ma famille … Elle m’a choisi parce qu’elle est au courant des orientations sexuelles de son fils, elle m’a choisi parce qu’elle pensait que j’allais me taire ,  elle s’est dit que de là ou je venais les filles ont peur de la honte ,  les filles supportent et couvrent …

Maintenant, et depuis deux semaines je suis  chez mes parents… J’ai le statut de femme sans l’être vraiment …je vis des cauchemars chaque nuit, tout me fait peur et je n’ai plus envie d’entendre parler des hommes … 

Je ne suis ni mariée ni divorcé … Je suis celle  sur qui s’applique le proverbe marocain «  مرات المنحوسما هي مطلقة ما هي عروس « 





 Une KaRaMeLiTa … Choquée !

lundi 25 novembre 2013

I Miss u ... Déja !!

                             

                                   
  




Tu me laisse à qui ? À qui raconterai-je mes histoires ? Et dans les bras de qui me jetterai je pour me plaindre de telle ou tel … qui réveillerai- je à 2h  et entendre les pires insultes de ma vie  pour dire que je suis sur un petit nuage  … ou que je suis triste et déprimer ? 


Qui viendra frapper à ma porte de bonne heure, juste parce que la veille j’allais mal et que j’avais besoin de me confier …. ? Avec qui parlerai-je comme si je parle à moi-même ? Qui se contentera de regarder mes yeux, observer mon regard pour savoir dans quel état je suis ? A qui dirai-je : Oui je vais très bien … et me répondra : Arrête de mentir, viens je te fais un câlin… Rien ne mérite !


Qui engueulerai-je pour un oui ou un non, sans que cela ne pose aucun problème ? Qui pourrai-je écouter  attentivement de longues heures sans me lasser une minute ?  Et qui me donnera une baffe des que je commencerai à parler «  Français » avec la boulangère du coin, en me disant : tu te crois à Paris toi !!!!


Avec qui taperai-je des fous rires ? Partager  des blagues débiles qui ne font rire que toi et moi ?? Et puis est ce que c’est si facile de se quitter après s’être retrouver ? De s’éloigner après avoir retrouvé une harmonie perdue ??


Je dis tout cela, même si je suis convaincue, que tu as pris la bonne décision

Je dis tout cela même si je suis persuadé que Dieu te réserve de belles choses là ou tu iras incha’allah

Je dis tout cela même si je sais que rien ne nous séparera, et que peut être on ne se verra pas chaque jour comme on a bien l’habitude de faire, et qu’on ne s’appellera pas tout les quart d’heure pour se raconter des conneries   analyser la situation économique mondiale … Mais qu’on restera bien en  contact le plus possible

Je dis tout cela même si je suis certaine qu’il ne faut jamais reculer, qu’il avancer et croire en ces rêves si on veut bien les réaliser … Mais quand le cœur prend le dessus, et ben je perds contrôle et je me laisse guider par mes sentiments… 
Et toi je t’aime d’un amour unique et spécial  … Je ne l’ai peut être jamais montré mais il y a des choses qui se voient sans qu’on aille besoin de les dire ou les expliquer


Ceux et celles qui lisent mon article en ce moment se demandent de qui je parle, malheureusement je ne vous dirai pas, mais ce que je peux dire à cette personne Merci


Merci de faire partie de ma vie , d’être rester quand certains ont fait leurs bagages et ont pris la première sortie … Merci d’avoir partager mes jours et nuits … Merci d’avoir été là quand tout allait mal et quand tout allait à merveille …. Merci pour tes petits soins et tes petites attentions qui changeaient mon humeur en deux secondes …. Merci pour ton sourire qui illuminait ma vie …. Merci d’être resté a mes cotés toutes ces années cela ne veux pas dire que tu ne le resteras pas encore de longues années incha’allah
Et Merci pour toutes les fois ou j’étais en larmes, et que tu as pris le temps de me soigner, me et me soutenir … Merci d’avoir supporté mon sale caractère et mon humeur d’lwil parfois … Merci de m’avoir toujours fait passer avant toi




Une KaRaMeLiTa … Chagrinée  !!

vendredi 15 novembre 2013

The Pursuit of ... Happyness !!





                                      




Aujourd’hui pour rentrer chez mes parents j’ai dû prendre un taxi... Non, non pas un petit taxi. Mais un grand, celui ou tu as 3 personnes devant (chauffeur inclus) et 4 derrières  … ce n’était pas si agréable que ça

Après 1h30 de route,  je suis arrivée le dos cassé, je sens un parfum bizarre …  le mélange de mon parfum et l’odeur d’essence…  «  Mais c’est quoi ce parfum que tu mets toi !! On dirai Baygon » Merci Papa pour la remarque !



Tout le long du trajet je pensais  à la vie, à ce chauffeur de taxi qui conduit avec un petit sourire aux lèvres, et un regard attentif comme s’il découvre l’endroit pour la première fois de sa vie  alors qu’il fait le même itinéraire plusieurs fois par jours depuis de longs années …  

En le regardant je me disais : A quoi se résume le bonheur ? Est – il si difficile de le trouvé ? Ou bien c’est nous qui se compliquons la vie pour un oui et pour un non ?

Et comme par magie J’ai eu devant les yeux plusieurs scènes de bonheur quotidien que je partage avec vous : 





·         Cette vieille dame que je connaissais sur Besançon, elle venait frapper à ma porte chaque lundi matin, une boite de chocolat au caramel ou à la menthe à la main , un grand sourire sur son visage , en disant «  tiens ma petite , tu fais beaucoup d’effort dans tes études , tu as besoin d’énergie , et il n’y a pas mieux que le chocolat »  Elle était si heureuse d’offrir, de prendre soin de l’autre et moi j’étais contente de sa délicatesse , et je tenais à accompagner ma tasse de café matinale  chaque journée de la semaine, par un morceau de son chocolat et un sourire reconnaissant … Le jour ou elle était partie , j’avais perdue mon sourire matinale et je me suis rendue compte qu’on ne se rend compte des moments ou on était joyeux jusqu'à ce qu’on les perds !



·         Me mettre sous ma couette un soir d’hiver, un chocolat chaud, une musique douce, des bougies parfumées,  une lampe de chevet et un bon livre entre les mains …



·         Recevoir une fleur, une pensée, un mot … sans occasion, juste  en guise de petite pensée, qui dit : je ne t’oublie pas... tu es avec moi !



·         Pour ma meilleure amie le bonheur  est être dans les bras de sa maman, le soir, collée l’une à l’autre devant la télé, sa tête posé sur sa mère, pour que cette dernière joue de ses cheveux, tout en se parlant et discutant toutes les deux de tout et de rien …



·         Une balade au  bord de l’eau, à  parler de tout et de rien , à se faire des confidences , dévoiler des secrets , et se parler comme si on se parle à soi- même … Et ce bonheur là me manque énormément !! 


·         ET l’instant de bonheur le plus profond et le plus intense, c’est se réveiller à l’heure du « Fajr », entendre le « Adhan » et hésiter à se lever, en se disant, « c’est pas grave je ferai la prière a 6h30 quand je me réveillerai, de toute façon 1heure de décalage ne fait pas de mal.. »  et là il y a une petite voix toute douce qui vient te chuchoter à l’oreille : Dieu t’appelle, te parle... et toi tu fais la sourde oreille !!? tu ne veux pas lui répondre !!? Un jour tu cherchera à rattraper cela et se serai trop tard … Tu regrettera , tu te rappellera de tout cela, et je viendrai te chuchoté encore une fois «  avant l’heure c’est pas l’heure, et après l’heure ce n’est plus l’heure.. », et du coup je me lève et je fais ma prière, je discute avec mon Dieu , je débute ma journée en lui parlant, en disant ce que j’espère et ce qui me fais peur … Une discussion que j’achève par une lecture du coran .. Le tout ne dépasse pas les  30min, mais la joie que cela procure, dure des heures et des heures




A chacun de nous une vision du bonheur, des moments de bonheur … le plus important c’est de s’accrocher à notre bonheur le  plus longtemps possible, et à dénicher les moments de joie de chaque instant…  Sans oublier que le présent deviendra notre passé… faisons en sorte d’avoir un merveilleux passé





Une Karamelita … A la recherche du bonheur

samedi 9 novembre 2013

Lettre .. Du passé !!





                                     



le 1er Novembre !


Je rentre chez moi en marchant, ce soir … le soleil n’est plus là, mais la lumière si, il ne fait pas froid mais bien frais … et un bon vent  souffle d’un temps à l’autre 

Un temps agréable, qui me rappelle mes soirées à Besançon, quand je délaissais mon bus pour rentrer à pieds, pour refaire le monde sur le chemin du retour  … Mon ipod aux oreilles  tout en écoutant en boucle cette chanson !!

Pourquoi  je pense à tout cela à cet instant même, pourquoi je deviens nostalgique d’un coup et je me rappelle de pleins de petits détails qui faisaient mon bonheur … On dit souvent qu’on devient nostalgique, quand le présent n’est pas à la hauteur du passé … sauf que mon présent en ce moment rivalise avec mon passé, je n’ai pas à me plaindre … Donc qu’est ce qui m’arrive !!!? 


A cet instant même un nouveau mail vient interrompre ma solitude et mes réflexion, provenant d’une adresse étrangère que je ne reconnais pas…  je me dis que c’est probablement un site de publicité qui a du dénicher  mon adresse électronique quelque part … allez un bon petit supprimé, bloquer fera bien l’affaire … Mais attend je lis tout de même la première ligne pour voir de quoi cela parle … 

Je reconnais mon style d’écriture !!! C’est quoi ce truc ?!! C’est quoi ce long texte qui débute par une phrase qui ne peut être que mienne !!!! Bon je continue la lecture alors … 

Plus j’avance plus je me rends compte que se sont bien mes mots …. Mon Dieu je me rappelle finalement … je reconnais le site et les mots écrites … 

chaque phrase m’emmène dans un autre monde et me met dans le bain de l’époque
Ceci est un mail que j’ai rédigé il y a bien un an, je lisais un certain livre « celui là » et  dans une petite scène, l’héroïne était assise avec son chéri dans un café, et ils avaient décidé d’aller sur un site internet pour s’envoyer des mails dans le futur … Pour les recevoir quelques mois ou années après peu importe !! Et c’est là ou il y avait le lien de ce site 


Je vous explique, c’est un site internet ou tu rédige un mail, et le site se charge de te renvoyer le mail à la date que tu as précisé 

Moi j’avais écrit mon mail le 1er Novembre 2012 et j’avais choisi de le recevoir au bout d’un an … Aujourd’hui en le lisant je me rends compte que beaucoup de choses ont changés... Que ma vie n’est plus la même, que j’ai atteints certains de mes objectifs … Mais je suis triste aussi et chagrinée parce que certaines choses ont disparu à jamais … et d’autre sont en cours de disparition... Et ça, ça fais mal … 


Finalement, je comprends le « Pourquoi » de mes sentiments et de ma nostalgie soudaine... Mon esprit attendait ce texte pour se repositionner et mettre ses points sur ses i…




*Si quelqu’un est intéressé par le site qu’il n’hésite surtout pas à me le demander !




Une KaRaMeLiTa … Qui dit tout et n’importe quoi